10 erreurs classiques des parieurs sportifs dans le football

Source: Pixabay

Parier sur le foot : les 10 erreurs classiques à éviter

Source: Pixabay

Même s’il est toujours bon de rappeler les 10 pièges élémentaires de tout parieur sportif aux joueurs chevronnés, les débutants doivent impérativement lire ces lignes pour éviter de faire ou de répéter ces erreurs… malheureusement classiques.

Gare à la nature des joueurs de paris sportifs

1.    Ne pas définir sa bankroll

À l’image d’un jeu au casino, un parieur sportif doit impérativement définir une somme d’argent dès le départ – peu importe le montant. Si l’idée est de faire fructifier sa bankroll, cela permet également de protéger son capital personnel en cas de perte.

2.    Jouer sur une seule plateforme

En France, il existe plusieurs plateformes spécialisées dans le football – à l’image de Winamax, Unibet ou encore Betclic. Un parieur doit pouvoir choisir l’opérateur qui propose la meilleure cote pour le match sur lequel il veut se positionner. Sans compter que le bonus Betclic est bonifié par le site Rue des Joueurs : quel que soit le résultat de votre 1er pari, il offre 100 € de freebets.

3.    Miser 10 % de son capital sur un seul pari

L’une des plus grandes difficultés d’un parieur sportif débutant est de correctement gérer sa bankroll : en respectant la règle de ne jamais dépasser 10 % de sa réserve d’argent sur un pari, le jeu s’inscrit dans la durée et peut, au fil de l’expérience, apporter davantage de gains.

4.    Flamber

Attention à l’enchaînement de plusieurs paris sportifs gagnants : le joueur débutant a vite fait de prendre confiance et d’augmenter davantage les risques. Naturellement, avec eux, le capital peut être tout aussi rapidement entamé. Il s’agit de rester calme et de ne pas modifier sa façon de parier, puisque, visiblement, elle est payante.

5.    Copier des parieurs sans les connaître

À l’image des traders, il est tentant de copier le parieur en pleine réussite, mais il ne s’agit pas de le suivre sans avoir pris des renseignements sur sa manière de jouer. Si ses succès lui permettent d’enregistrer des bénéfices depuis longtemps, il peut être un modèle à suivre sur le long terme…

Les erreurs sur les mises elles-mêmes

1.    Ne pas analyser le match

Sans y consacrer des heures, un bon parieur sportif prend le temps d’analyser chaque match une petite dizaine de minutes : il doit intégrer différents paramètres, comme la période de la saison, les blessures, l’état de forme de l’équipe, etc. Sans cette analyse, il ne peut pas optimiser ses chances de gain.

2.    Parier que les petites cotes

En football, l’effet de surprise est une constante à considérer : dès lors, les petites cotes (1.20 environ) ne signifient absolument pas que le pari va forcément se vérifier. Si elles ne doivent pas guider le choix du match sur lequel parier, elles ne doivent pas être, non plus, l’unique paramètre à considérer dans l’analyse… Autour de 2.00, la rentabilité peut être intéressante.

3.    Mettre trop de matchs en paris combinés

Il est très tentant de se positionner sur 4 ou 5 matchs dans un pari combiné pour augmenter ses gains d’un coup. Mais cette précipitation est une erreur : il est préférable de jouer ces matchs en pari simple ou de limiter les combinés à 2 matchs. Une manœuvre plus pertinente sur le long terme.

4.    Tenter de récupérer une mise perdue

À l’image d’une période faste, il est vivement déconseillé de se refaire immédiatement après une perte. Là encore, la précipitation est un piège à éviter : il faut savoir attendre 24 h, prendre du recul et mieux analyser sa position.

5.    Faire plus de 5 paris sportifs dans la journée

D’une manière générale, un parieur sportif doit éviter de faire plus de 5 mises dans une seule journée : au-delà, il y a de sérieux risques d’éparpillement… Parier moins, c’est prendre davantage de temps pour travailler sa mise, réduire le facteur chance/hasard, pour dégager des gains. Autrement dit, étoffer sa bankroll doucement, mais surement.