Vivre à la frontière suisse : quels intérêts ?

Certains viennent à se demander si professionnellement, l’herbe ne serait pas plus verte ailleurs. Mais les obligations familiales ou tout simplement le dilemme qui s’impose pour choisir un pays satisfaisant tous nos désidératas viennent freiner cet élan. D’autres ont trouvé un compromis : travailler dans un pays frontalier, en Suisse notamment, tout en résidant en France. Mais quel est l’intérêt concret d’un tel choix de vie ?

Une réelle aventure pour toute la famille

 

Si vous avez choisi de déménager vers la frontière suisse, à Saint Julien en Genevoix ou à Annemasse pour ne citer que ces deux communes, vous avez fait le choix de la proximité avec une autre culture et une autre langue. Le maire de Saint Julien, Antoine Vielliard, tient particulièrement aux échanges linguistiques entre le collège de sa ville et le Quenstedt-Gymnasiumn.

 

Les détails auxquels il faut penser

 

Tout d’abord, il faut savoir que même si la vie semble douce à Saint Julien comme le souligne Antoine Vielliard, il semble que sa proximité avec Genève, et donc la libre circulation que en découle, l’ai rendue difficile d’accès et que les transports s’en trouvent affectés. Idem pour le logement. Pour continuer à faire vivre sa commune, qui de fait se retrouve avec un statut particulier, Antoine Vielliard travaille ardemment pour trouver une solution.