L’externalisation des tâches non stratégiques : une véritable tendance marketing

outsourcingEncore inexistante il y a de cela un peu moins de 30 ans, l’externalisation fait aujourd’hui partie des tendances marketing les plus prisées par les entreprises françaises. En effet, actuellement, plus de 80 % des entreprises font appel à des prestataires externes pour la prise en charge de certaines de leurs tâches. Tâches qui pour la plupart sont annexes et non stratégiques.

L’externalisation : une démarche très prisée par les entreprises

Depuis son apparition dans les années 90, l’externalisation a su s’imposer comme l’un des sujets centraux du management stratégique. Elle est devenue au même titre que le Customer Relationship Management (CRM) et le supply chain management, un mode managérial très répandu, connu et utilisé par un grand nombre. En effet, les statistiques récentes ont démontré qu’en France, plus de 80 % des entreprises (petites, moyennes et grandes structures confondues) y avaient actuellement recours. Un pourcentage qui est de 77 % chez les PME et de 90 % en ce qui concerne les grands groupes. Sur le territoire national, il s’agit d’un marché qui pèse près de 5 milliards d’euros, et environ 5 % du marché mondial. Des chiffres qui devraient encore croître, car selon les prévisions, 80 % des chefs d’entreprises français envisagent d’augmenter la part des fonctions externalisées dans les prochaines années.

Les tâches non stratégiques : les tâches les plus concernées par l’externalisation

De manière générale, les activités annexes et non stratégiques sont les tâches que les entreprises délèguent en partie ou en totalité à des prestataires externes. Si auparavant, les tâches périphériques telles que l’entretien, le gardiennage ou encore la restauration étaient le plus souvent externalisées, de plus en plus d’entreprises font aujourd’hui le choix d’externaliser des tâches plus « stratégiques » jusqu’alors assumées en interne.

En France, les prestations d’externalisation concernent à 90 %:

Cependant, la logistique et l’informatique sont en tête des services qui font le plus souvent l’objet d’une opération d’externalisation, et ce, depuis longtemps.

Quand et pourquoi recourir à l’externalisation ?

Si l’aspect financier reste le premier argument décisif du recours à l’externalisation, cette démarche est aujourd’hui de plus en plus considérée comme un moyen d’utiliser facilement des compétences dont l’entreprise ne dispose pas en interne. Toutefois, il faut garder à l’esprit que l’externalisation n’est pas une démarche gagnante pour l’entreprise à chaque fois. Avant d’y recourir, il faudra avant tout déterminer les tâches que l’entreprise peut se permettre d’externaliser et évaluer de façon objective la valeur ajoutée de cette opération pour l’entreprise. Cela implique par ailleurs la réalisation au préalable de l’analyse du rapport coûts/bénéfices et la sélection de prestataires fiables.